#CodexConversations 01 ✖️ Davvetas Démosthènes

Du Parthénon d’Athènes à la Factory d’Andy Warhol – Janvier 2019

Premier épisode des #CodexConversations » : des podcasts qui ont pour objectif de comprendre l’évolution de la culture à l’âge de la multitude.

Poète, philosophe, plasticien, écrivain et journaliste, Davvetas Démosthènes a aussi été conseiller culturel du premier ministre grec Antónis Samarás dans les années 2000, ainsi que boxeur. Il se confie sur son parcours, ses rencontres et quelques anecdotes curieuses, qui mettent en lumière l’écosystème de l’art et toute sa poésie.

C’est par cette dernière que tout a commencé pour Démosthènes. Grâce à elle, il a découvert l’art avec un grand A. L’image picturale est alors devenue indissociable de la poésie.

Un journaliste poète

Il arrive à Paris dans les années 1980 après ses études en Grèce. Il commence à rédiger des articles sur l’art pour Libération. Son choix pour ce journal n’est pas anodin : attiré par la philosophie, il suit sa création par Sartre de près. Il écrit par la suite pour des journaux spécialisés comme Beaux-Arts, Connaissance des Arts et Artpress.

Grâce à son statut de critique d’art, il rencontre de grands artistes comme Basquiat ou Warhol à New York. Des rencontres parfois hasardeuses, comme sorties d’un roman. Le lien entre ces artistes, c’est l’écriture. Raccrochée encore une fois à l’image.

Sa motivation sans limites le pousse à analyser l’art pour le transmettre à travers l’écriture et avec un regard philosophique.

Sa vision de l’artiste

Sa rencontre avec Beuys change sa vie. Se crée alors un vrai lien intellectuel entre les deux artistes, et Beuys lui offre la bourse du DAAD de Berlin. Le poète rencontre toute la sphère des nouveaux expressionnistes de ce haut-lieu de la création.

Il rapporte sa vision de l’artiste, loin des stéréotypes du poète solitaire et torturé. Il raconte notamment sa curieuse rencontre avec Andy Warhol lors d’une interview. Il lie la dialectique et la maïeutique de Socrate et explique comment Marcel Duchamp élargit l’art entre modernité et post-modernité.

Sa vision du marché de l’art

Selon lui, le marché de l’art naît avec Duchamp, et avec lui, l’art contemporain. Les deux sont indissociables. Il lance avec plein de symbolisme et d’optimisme :

« Il faut croire à un Van Gogh de l’art contemporain »

L’histoire que Démosthènes raconte dans ce podcast est agrémentée de références précises et de nombreux arguments philosophiques. L’artiste passe d’un paradigme à un autre, expliquant l’importance de notre humanité, dans un monde où l’homme risque de se transformer en machine. Toujours en voyant le verre à moitié plein, il imagine un avenir riche de rêves, créés par la culture.

Son art

Il dessine des figures qui “sortent du fond de la matière”. L’écriture n’est pas ajoutée, elle est reliée à la peinture ; les deux se font en même temps. Son travail récent est une nouvelle lecture d’images de l’Antiquité avec une vision contemporaine.

L’ensemble de ses voyages font lien avec son discours et nous rappellent une poétique de l’espace. Celle de Bachelard, philosophe, qui perçoit « l’imagination comme une puissance majeure de la nature humaine ».

Frédéric Clad

Founder of THE FARM

Leave a Reply

Your email address will not be published.