Millennials Are Coming : Mr Bacchus (aka. Christopher Michaut)

On occulte souvent la dimension sociale des réseaux sociaux et d’internet en général. Christopher Michaut aka Mr Bacchus en a fait un système. Tout part de son compte Instagram @mrbacchus, créé il y a tout juste plus d’un an. La ligne éditoriale de son compte est le partage de contenus sur l’histoire de l’art curatés de manière très originale par séries thématiques. En story, il oriente son compte vers un côté plus lifestyle et nous emmène découvrir musées et lieux atypiques mais aussi voyages, musiques…

En un peu plus d’un an, il a fédéré une communauté de plus de 16’000 personnes passionnées d’histoire de l’art. Il monte également des featuring avec des grands musées (comme le Musée du Louvre) et, plus largement, essaye de créer des ramifications entre tous les comptes français d’histoire de l’art.

    1. Peux-tu te présenter ? 

Passionné, quelque peu névrosé, avec un désir insatiable de voyager, d’apprendre et de partager un monde intérieur à travers le filtre de l’Histoire de l’Art.

  2. Quel est ton usage d’internet et des réseaux sociaux ? À quelles fins ?

Mon premier usage et comme beaucoup, le divertissement. Mais depuis le début de mes études d’histoire de l’art jusqu’à Mr.Bacchus, le web me sert de base de données presque infinie d’apprentissage et d’inspiration dans le domaine humain et de la culture.

mr bacchus instagram the farm 3

  3. Quelle est ta stratégie de croissance sur Instagram ? Quels sont tes outils/techniques favoris ?

Je ne me sens pas vraiment à l’aise avec le terme « stratégie », tout est parti d’une envie de partager ma passion pour la peinture des anciens maîtres, saupoudrée d’une sérieuse frustration quant à la proposition limitée de contenus sur le sujet en dehors des institutions muséales. Ce qui a bien changé depuis, et j’en suis ravi !

Et pour essayer de répondre, après avoir digéré mes études mi autodidactes, mi académiques, j’ai commencé à partager tout ça dans le but d’atteindre une audience curieuse, d’apprendre plus et de rencontrer d’autres passionnés.

Mes techniques à l’heure actuelle sont de poster par multiples de 3 pour, d’abord, raconter une histoire visuelle. Je les complète en ajoutant du contenu dont les sources sont citées en bas de post (Musée, Galeries, wiki, blog etc.… ). J’essaye de rendre cet ensemble visuellement attractif pour susciter l’intérêt d’une audience curieuse.

Pour les outils, Giant Square, fotor, Imovie…

  4. Quels sont tes conseils pour quelqu’un qui souhaite créer son compte Instagram?

Avoir beaucoup de temps libre et une absence totale de vie privée haha !

Plus sérieusement, je pense que c’est du cas par cas, soit juste partager son quotidien pour la majorité, ou pour les gens qui veulent en faire une activité à proprement parler, avoir un sujet à traiter. Et surtout un désir de proposer une idée, un concept ou encore un lifestyle. S’y tenir « sérieusement » et avec passion. Ne pas voir seulement Instagram comme un outil superficiel, mais comme une opportunité d’échanger avec le plus grand nombre.

  5. Qui a tout compris aux réseaux sociaux et dont tu t’inspires ?

Sur les deux dernières années, il y a eu plusieurs comptes qui m’ont inspiré, tels que Pierre Marechal aka @jppm et ses moodboards infinis, les comptes de conservateurs parisiens comme Ludovic Laugier au Louvre aka @llaugier1, Paul Perrin à Orsay aka @paulperrin, et vraiment beaucoup d’autres que l’on peut trouver dans la liste des comptes que je suis.

  6. Quels sont tes next steps ?

Des next steps très excitants ! Je ne peux pas trop en parler pour le moment, car il y a plusieurs projets en cours, mais ce que je peux vous dire c’est que je vais avoir la possibilité de créer de plus grands ponts entre les institutions muséales et l’art en général, avec le monde du dehors et son exploration…

 

  7. Un Millenial, c’est quoi pour toi ?

En premier lieu, une tentative de comprendre une génération dont je fais partie, née entre les années 80 et 2000 dans un essor économique, ce qui n’est pas forcement toujours agréable comme sensation.

Mais si je me base seulement sur les similitudes que j’ai pu observer chez mes proches et connaissances de cette generation Y, je parlerais d’un attrait pour l’émancipation d’un schéma de vie personnelle et professionnelle type. Celui de nos parents souvent. Une capacité d’adaptation aux nouvelles technologies aussi forte que notre lassitude expansive à ces dernières. Et ceci au même titre, je pense, qu’aux croyances diverses et à la politique en générale.

Un désir de redécouvrir notre monde et notre histoire, car je ressens une vraie perte de repères et une hâte à ne pas s’enfermer dans une seule profession tout au long de notre vie, pour peut être conserver une certaine sensation de liberté…

Jacques Louis David. Oath of Horatii. 1784. Leaned detail. @museelouvre – The Oath of the Horatii is the first masterpiece of a new style breaking with the rococo style. The composition is broad and simple, with the life-size figures arranged in a frieze in the foreground, as on Roman sarcophagi and Greek vases. The figures are separated by large empty spaces in a stage-like area shown head-on. David emphasizes the room's geometry. The harsh, slanting light gives the figures their relief, and their contrasting characters are conveyed using different forms. He gives the men energetic bodies constructed out of straight lines and dresses them in vivid colors, while the women are all sinous curves and muted colors. The painting became the model throughout Europe for the new style of painting later known as neoclassicism. – Source. @museelouvre – #artgallery #artcurating #artcurator #arthistory #arthistorian #artblog #artblogger #mrbacchus #oilpainting #triptych #painter #painting #art #artist #artwork #paintingoftheday #artmuseum #fineart #love

A post shared by Mr.Bacchus (@mr.bacchus) on

  8. Avec quel artiste partirais-tu vivre sur une île déserte ?

Ah en voilà une intrigue ! C’est assez difficile de répondre, car comme beaucoup de passionnés d’Art, j’ai eu de très forts coups de cœur sur des artistes qui m’ont poussé à étudier l’histoire de l’art et aidé à me comprendre au sens large. Et comme nous changeons et changeons encore, je pourrais vous en donner un(e) different(e) tous les 6 mois haha.

Mais pour aujourd’hui, je dirais Mr Rainer Maria Rilke et son recueil des Lettres à un jeune Poète. Voici le seul livre et compagnon qui me suis sur tous mes voyages et qui a toujours su me pousser, supporter mes doutes et élever mes espoirs.

  9. Qui est l’entrepreneur scientifique qui te fascine le plus ?

Dante Alighieri

  10. La dernière exposition que tu as vue ?

La Carte blanche de Camille Henrot au Palais de Tokyo. L’exposition est malheureusement terminée, mais je l’ai beaucoup appréciée… Après un petit verre entre amis, aller m’aventurer dans le monde de Camille Henrot à 22h30 avec une playlist adéquate a été une experience que je n’oublierai pas facilement.

mr bacchus instagram the farm 4

  11. La startup que tu aurais rêvé créer ?

En ce moment, je suis assez impressionné par le travail de l’application @Artiviveapp.

Un outil qui permet la création et la consommation d’art (et d’expériences immersives) en réalité augmentée. Elle a été fondée par Sergiu Ardelean et Codin Popescu en janvier 2017.

Leur vision est de changer la façon dont l’art est créé et consommé et de construire la communauté autour de l’art de la réalité augmentée.

#bringarttolife

  12. Le meilleur endroit instagrammable ?

Le monde qui nous entoure, je ne pourrais pas parler d’endroit en particulier. Si vous avez le désir de partager fidèlement une émotion ou une idée, le lieu ne devient qu’un medium interchangeable.

  13. Internet en un mot ?

Une clef.

  13. Un Gif pour se dire au revoir ?

 mr bacchus instagram the farm

Frédéric Clad

Founder of THE FARM

Leave a Reply

Your email address will not be published.